www.fantaisia-foa.com

www.fantaisia-foa.com


1108 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à toutes et à tous,

Est-ce parce que je sors de 15 jours de folie ? Et que je me demande ce soir quelle stratégie adopter pour rectifier le tir ? Ou que je me rends compte que je n'ai pour ainsi dire pas lu une ligne de la semaine, en tout cas en dehors du boulot, et que franchement ça ne le fait pas ? Alors, voilà, pour faire mémoire d'une bonne lecture bien sympa cet été, un nouveau roman pour ce soir, un polar, et pas n'importe lequel : le prix du Quai des Orfèvres 2019 !

Le cercle des impunis, Paul Merault

Point de départ, deux meurtres. Pas trop étonnant pour un roman policier... L'un à Londres, l'autre à Marseille. Tous deux concernant deux policiers exemplaires que rien ne relie ??? Si ce n'est le caractère sordide de la mise en scène macabre, et une signature : un drôle de tatouage sur la langue...
Deux meurtres, deux policiers assassinés... et deux fins limiers pour démasquer l'(es) auteur(s) de ces crimes, tous deux personnages hauts en couleurs : le superintendent Perkins de Scotland Yard, et le commissaire Caradec, récemment passé du Quai des Orfèvres à l'Evêché*. Feront-ils le lien entre ces deux crimes abjects pour mettre la main sur le(s) tordu(s) qui ont fait ça ???

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman policier. Dès les premières lignes, j'ai été accrochée, et je l'ai dévoré en quelques jours ! Un bon livre à mettre dans ses bagages pour votre prochain week-end ou vos prochaines vacances !


* L'Evêché : siège de la police judiciaire marseillaise.

1230 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir chères marraines, chères blogueuses et blogueurs

Il ne vous a pas échappé si vous étiez en région parisienne hier qu'une grève "sans précédent" a paralysé l'Ile de France et Paris.
Tous mes collègues se sont donc posés cette question : est-ce que je viens ou pas?
Alors j'ai recherché ce qu'en disent les textes et les us et coutumes dans ce cas.
Je vous partage donc ce résultat à lire pour les prochaines grèves identifiées " sans précédent" à venir.

Pour pouvoir faire l’impasse sur sa journée de travail en cas de grève, le cas de force majeure doit être de mise. Ce cas de force majeur implique que l'événement soit à la fois imprévu, insurmontable et indépendant de la volonté d'une personne. Il est donc difficile de l’invoquer dans le cadre d’une mobilisation annoncée à l'avance.

QUE RISQUE-T-ON ?

La retenue sur salaire pend au nez de celui qui, malgré les avertissements des grévistes, ne se serait pas rendu sur son lieu de travail. En effet, sauf en cas d’accord collectif spécifique, le patron n’est pas obligé de rémunérer un salarié absent, y compris en cas de grève.

Une procédure disciplinaire pour faute grave peut-être engagée par l'employeur en cas d'absences à répétition, mais une telle procédure, en cas de grève, a peu de chance de finir devant le Conseil des prud'hommes. Si tel est le cas, un justificatif délivré par la RATP et des coupures de presse peuvent constituer des preuves de votre bonne foi. 

QUELLES SOLUTIONS ?

Pour éviter les ennuis, il est toujours possible de poser un jour de repos sous forme de RTT ou un jour de congé, en accord avec l’employeur, qui ne peut, en revanche, pas l’imposer à son employé.

Exceptionnellement, l’employeur peut également proposer du télétravail ou encore la possibilité de travailler depuis un local de l'entreprise plus proche de son lieu d'habitation. «Le droit opposable » au télétravail mis en place par les ordonnances travail pourra également permettre aux salariés de « ne pas trop pâtir » du mouvement de grève.

Désormais, sil ’employeur refuse le télétravail à un de ses salariés, il doit «motiver sa réponse». Alors que cette possibilité devait être prévue par le contrat de travail ou un avenant, le télétravail est désormais mis en place par un accord collectif ou une charte, et peut même être formalisé «par tout moyen» par le salarié et l’employeur lorsqu’il est pratiqué de manière «occasionnelle».

J'avoue avoir choisi l'option suivante : je me prépare, je sors de chez moi
1- pas de bus pour aller jusqu'au métro....
2 - retour à la maison
3 - absence du bureau
4 - confirmation à ma direction par message que je ne viendrais pas.
Et voilà une journée de congés posée par la force des choses.

J'espère que vous n'avez pas trop été en galère ce vendredi 13.

Bon week-end à chacun et chacune.

1262 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir à tous,Hier soir, j attendais dehors avant de rejoindre une réunion et j ai assisté à quelque chose de magnifique.

Devant moi, les feuilles tombant des arbres effectuaient un surprenant spectacle de danse.

Il n y avait pas de musique mais les feuilles s envolaient à chaque souffle d une légère brise comme entraînées à une valse interminable.

Avant de se poser doucement sur le sol, elles virevoltaient dans une espèce de chorégraphie toute à fait originale et harmonieuse en effectuant des pirouettes plus ou moins rapides en fonction de leur taille.

Il y avait quelque de chose de festif et en même temps sérieux. Un peu de légèreté et de synchronisation parfaite.

J étais émerveillée et je crois que je ne faisais plus attention aux voitures qui essayaient d interrompre le doux silence.

J ai pu rester là un long moment car en fait je suis arrivée trop en avance. Et je ne  regrette pas car la démonstration devant moi était délicieusement fine et agréable.

Un moment de pause inattendue et de détente avant une réunion de travail sérieux 😀

1108 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à toutes et à tous,

Cette semaine a été un peu compliquée... Il y a eu...
- Le matin, où toujours dans le pâté en arrivant au boulot, j'ai commencé par exploser le pot de nescafé en verre sur le sol du bureau , avant d'arriver à m'emmêler le trousseau de clé dans les cheveux juste au dessus du chignon  en partant chargée comme un baudet... Si, si c'est possible...  Un grand merci aux collègues qui m'ont aidée à me sortir de ces mauvais pas...
- Le soir où j'ai collectionné les motards et SDF mal lunés prêts à sortir des chapelets de noms d'oiseaux...et ça finissait par faire beaucoup pour une seule journée...
- Le matin où en arrivant (en forme) au boulot, il y a eu la (très) désagréable surprise de se retrouver privés d'eau et donc de toilettes aussi dans tout le bâtiment...  Résultat, 4+2 étages et traversées entre bâtiments au pas de course pour espérer satisfaire à des besoins bien naturels...  Pour ceux et celles qui ont vu le film, ça avait un petit côté des Figures de l'ombre [1]... Pour les autres, allez vite le voir ! il est trop top...
- Les après-midis ponctués par la perceuse en raison de travaux d'isolation sur les bâtiments...
... Le tout dans un contexte de travail à la base pas drôle...

Alors, quand est arrivée la reprise de l'atelier de médiation artistique...

Cette fois-ci encore, une consigne qui ouvrait la place à plein de questions : apportez une blouse (OK, activité potentiellement salissante), un livre "qui vous appartient et auquel vous êtes prêts à donner une seconde vie", et des magazines à mettre en commun... Quid pour le livre ??? serait-il encore possible de le lire après ???...

Et nous voilà partis pour une transformation en profondeur du livre... qui de fait ne sera plus lisible en l'état... La proposition était de le transformer en journal de bord, où exprimer nos émotions, d'abord par le collage, mais avec aussi possibilité d'utiliser différents marqueurs à notre guise (écriture, dessin, peinture...)... en jouant, pourquoi pas, avec le contenu du livre.

Je suis partie d'un exemplaire défectueux d'un cours de chimie quantique...  J'ai quand même un peu hésité, non par peur d'abîmer le livre (de toute façon il y manquait des pages), mais en me demandant si c'était vraiment une bonne idée d'utiliser un ouvrage scientifique sur un sujet aussi ardu comme base pour de la relaxation...

En fait, c'était bien le bon livre ! Car cela a été l'occasion de porter un regard neuf, positif, sur un objet déficient ! Occasion aussi de l'aborder sous un jour quelque peu décalé, non sans quelques règlements de compte avec une théorie qui m'avait longtemps résisté... A-t-elle réellement cédé d'ailleurs ?...

Là encore, la magie de l'atelier a opéré à plein : objectif remise à zéro du niveau de stress totalement atteint ! Je me suis bien amusée avec le livre, et cela pourrait bien continuer, puisque le prochain atelier, en octobre, pourrait bien être la suite de ce travail... mais pas forcément avec les mêmes techniques... Sophie, notre médiatrice artistique, est bien loin d'avoir éclusé son stock de surprises !!!

[1] Film américain sur les femmes noires, calculatrices pour la NASA (toutes de brillantes scientifiques), qui ont permis d'envoyer des hommes dans l'espace... en plein contexte ségrégationniste... A voir absolument !

Dernière modification le vendredi 20 Septembre 2019 à 18:42:31

1230 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à chacune et chacun,

J'ai eu un peu de mal à écrire aujourd'hui. En effet j'ai cherché des moments joyeux à partager avec vous. Toutefois depuis lundi, c'est une succession de moments assez difficiles.

Lundi en arrivant au bureau, l'ambiance était très triste car vous venions d'apprendre le décès d'une jeune collègue atteinte d'un cancer, et qui laisse un "bout de chou" de 4 ans. C'est un déchirement pour tous ceux qui l’ont connu et une psychologue a été contactée pour aider ceux qui en avaient besoin de parler.

Oh quelle douleur d'entendre une collègue revenue 1 semaine plus tôt après 2 ans d'absence hurler "pourquoi elle et pas moi?" Je ne vous décris pas l'état général de l'ensemble du personnel!!!!

Le mardi une autre collègue apprend l'accident à moto du neveu d'une amie qu'elle connaissait bien.     

Je n'ai pas le courage de continuer car chaque jour a été jalonné de difficultés de santé pour certains, pour leurs proches.

Nous nous sommes encouragés, soutenus; nous avons beaucoup parlé les uns avec les autres. Je peux dire que le rendement a été faible s'il avait fallu quantifié cette semaine.

Je les ai confiés à Notre-Dame de la Salette que nous avons fêtée le jeudi 19 septembre.

Je vous souhaite un bon week-end et profitez de vos familles


1262 appréciations
Hors-ligne
Le check régulier s’impose….dans les affaires des enfants (enfin 14 et 18 ans bientôt).
 
Un matin, j’entends un de mes fils dire : ‘maman,je n’ai plus de pulls pour mettre avec ma chemise’.
 
‘Comment ça ? N’avais-je pas acheté des pulls il n’y a pas longtemps ?’ – me dis-je.
 
Ok, nous allons voir. Je laisse mon fils faire le point et vérifier avec son autre frère et son père s’il n’y a pas eu d’échanges
bizarres. (En fait, ils ne se souviennent pas ce qui est à qui, pffffffffff, vraiment, nous les filles, nous n’avons pas ce problème-là, hihi…). Il s’avère donc que non, pas d’échanges. Alors, pas de pulls.
 
Je l’emmène au magasin. Il choisit ses pulls. Il est content. Nous rentrons à la maison.
 
En rangeant ses vêtements, il avait mis de côté des vêtements trop petits. J’ai donc préparé des sacs pour donner au Secours Catholique.
Je me suis arrangée avec une amie dont le mari y travaille pour qu’elle vienne les chercher à la maison.
Avant sa venue, j’ai eu une inspiration d’aller faire un tour dans le placard.
 
Et que vois-je ? Le rangement a été fait que partiellement… Je reprends les étagères et qu’est-ce que je découvre ? D’autres
vêtements trop petits à donner et aussi…. des pulls que j’avais achetés à l’époque avec des étiquettes. Neufs, pas portés du tout. Grrrrrrrrrrr.
 
J’avoue que les bras m’en tombent des mains, comme dirait un ami. Mais, il est clair que je n’écouterais plus ‘maman, je n’ai plus
de…..’ avant de me précipiter dans un magasin.
 
Mais j’irai faire un tour de temps en temps avant de tomber dans le même piège, hihihi….
 

1108 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à toutes et à tous !

Les consignes pour prolonger les bienfaits de l'été ne parlaient-elles pas de faire mémoire de bons moments passés ? Alors, au moment de le ranger, voilà un petit souvenir d'un roman que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire cet été :

Ulysse from Bagdad, Eric-Emmanuel Schmitt


Ce n'est pas le premier livre de cet auteur que je lis. Je vous avais déjà parlé d'Oscar et la dame en rose, un livre qui reste sur le podium de mes lectures préférées... de très loin... Mais j'ai vraiment apprécié ce livre aussi, qui nous ramène à une actualité lourde que nous préférons souvent ne pas voir : le drame des immigrés.

Ulysse, de son vrai nom Saad Saad, c'est-à-dire "Espoir Espoir" en arabe ou "Triste Triste" en anglais, est un irakien vivant à Bagdad. Le roman part de sa naissance, alors que Saddam Hussein est encore au pouvoir, bien avant la guerre du Golfe. C'est le petit dernier après quatre filles, le petit garçon ! enfin..., d'un foyer aimant. Son père, bibliothécaire érudit et fin lecteur, l'a profondément marqué. Et, pour prévenir toute tentation vers la bêtise ou la radicalisation, il n'hésitera pas à lui faire découvrir les livres qu'il a ramené chez lui pour les cacher au lieu de les détruire, lorsqu'ils ont été bannis des bibliothèques officielles. Cet univers très oriental et lettré ressort dans l'écriture. Le père ne s'exprime d'ailleurs que par un langage extrêmement recherché... ou au contraire totalement trivial, quand son fils ne parvient pas à le comprendre... En témoigne ce dialogue :
"- Alors, mon fils, tel le divin Ulysse, tu frémis devant l'aurore aux doigts de rose, non ?
- Pardon, Papa ?
- Tu ne te gèles pas le cul à cinq heures du matin ?"...

Mais voilà, suivent les évènements que nous connaissons tous : les attentats du 11 septembre 2001 et leurs conséquences, dont l'invasion de l'Irak par les américains venus "délivrer le pays", et mettant le pays à feu et à sang. Saad Saad, alors étudiant, marqué par une série de drames familiaux dans une ville où toute sécurité a disparu, finit par prendre la décision d'émigrer vers l'Angleterre, un peu poussé par sa mère qui ne voit plus d'autre solution pour la famille. Le père est mort, hélas, entre temps... Comment faire comprendre aux services pour les réfugiés qu'il ne peut plus vivre en sécurité à Bagdad, quand la version occidentale des choses est la libération du pays du joug d'un abominable dictateur ? Saad Saad prendra alors le chemin de la méditerranée pour essayer de remonter vers son Graal, l'Angleterre... Peut à peu, les conditions effroyables du parcours vont le modifier en profondeur, malgré de belles rencontre faites aussi sur le chemin.

Si j'ai autant apprécié ce livre, c'est beaucoup par son style, très oriental tout au long du récit, où l'humour affleure souvent, malgré le contexte. Les personnages sont souvent hauts en couleur. Et j'ai eu un grand plaisir à les fréquenter le temps de cette lecture.

Dernière modification le vendredi 27 Septembre 2019 à 22:07:59

1230 appréciations
Hors-ligne
vous toutes et tous.
L'automne s'installe vraiment maintenant. Dans le parc que je vois de mes fenêtres, les feuilles commencent à jaunir et tomber. Les employés municipaux (car il s'agit d'un parc municipal) ont commencé le ramassage depuis quelques jours.
Mais quelque chose a tout de même changé cette année. Avec tous les travaux dans notre ville, construction d'une ligne de métro, du tram, de bâtiments nombreux, les plantations d'automne ne seront pas faites cette année. Il faudra se contenter de voir tomber les feuilles, de les voir s'envoler plus ou moins haut ou loin.
Le service des espaces vers nous offre toutefois ce week-end les journées des mains vertes. Plus particulièrement ce samedi , au parc du Coteau-Marcel-Rosette, en bas de mes fenêtres, des ateliers pour en entretenir et favoriser la biodiversité sont proposés aux adultes.
Il est très agréable de s'y promener et de repartir avec une plante, des fleurs et des conseils pour l'entretien des plantations sur les balcons ou rambardes.
Bon début d'automne à vous et c'est le début aussi de la saison des soupes.
Alors redécouvrez ou découvrez les soupes publiées dans ce blog par les marraines de foa.

Bon week-end et à bientôt.

1262 appréciations
Hors-ligne
Aujourd'hui, même pas envie d écrire tellement la journée était remplie de soucis. Problème sur problème, requête sur requête et l information comportant des changements de nos postes. Heureusement, que la journée est passée vite malgré et que j ai pu vite retrouver la paix. Vous me demanderez pourquoi. Moi, je le redis, que la force est dans le Rosaire . Et le mois qui commence c est le mois du Rosaire. Bonne soirée et bon repos

1108 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir à toutes et à tous,

Dimanche dernier, il y avait les Virades de l'espoir au Parc de Sceaux. Grand évènement festif et sportif pour récolter des fonds au bénéfice de la recherche contre la mucoviscidose. Cette maladie génétique entraine la production par le corps de mucus anormalement épais et collant, ne présentant pas les propriétés de viscosité nécessaires à un fonctionnement correct de l'organisme. Une des fonction particulièrement touchée est la fonction respiratoire [1].

Sans doute est-ce pour cela que les organisateurs des Virades organisent des Courses du Souffle. Il y avait ainsi différentes catégories, chronométrées ou pas : courses 5km ou 10km pour les adultes, 1,5km pour les enfants, marche de 5km, jogging en famille... Au total, de l'ordre de 3000 participants étaient attendus ce dimanche pour les différents évènements. Il était possible de s'y inscrire soit en individuel, soit en équipes. Il y avait ainsi des équipes de l'INRA, d'ENGIE, de groupes hospitaliers... Dans ce cas, les membres des équipes étaient reconnaissables à un tee-shirt de leur organisme.

Au travail, nous avons plusieurs amateurs de course à pied, à l'affut de tous les évènements se produisant à proximité. Dès mai-juin (ou plus tôt ???), ils ont commencé à s'intéresser à la course à venir. Mais pour pouvoir en faire un évènement de site, il était nécessaire d'avoir suffisamment de participants. Et notre nombre de coureurs était sous-critique...

Moi, il ne faut pas me parler de course à pied ! Je déteste ça !!! Par contre, j'ai déjà eu l'occasion d'en témoigner dans ces pages, j'aime bien marcher. Alors, quand j'ai appris qu'il y avait possibilité de participer en marchant 5km, j'ai dit banco ! Et peu à peu, le petit groupe a grossi.

Si bien que nous nous sommes retrouvés dimanche dernier au petit matin au Parc de Sceaux. La plupart couraient sur le 5km (le 10km était déjà plein quand nous avons réussi à avoir les troupes, moi, j'étais sur la marche 5km qui partait 1/4h plus tard, tous affublés de dossards. C'est qu'il y avait du monde de prévu ! de l'ordre de 700 personnes pour la course 5km, 600 pour la marche 5km, plus de 1000 pour la course 10km... Malheureusement, la météo des plus automnales a eu raison du courage d'une partie d'entre eux, et nous étions un peu moins à nous faire doucher en direct.

Bilan, un moment bien sympa malgré la pluie et le vent, avec ambiance de fête, fanfare sur la ligne de départ, médailles et collation pour les sportifs à l'arrivée, buvette, jeux... Les pompiers avaient même amené leur camion à grande échelle, et proposaient aux enfants de monter en haut de la grande échelle... évidemment avec un pompier juste derrière pour les rassurer et assurer leur sécurité. Mais je ne doute pas qu'ils en sont tous redescendus des étoiles plein les yeux !

[1] Les fonctions digestives peuvent également être atteintes.

Dernière modification le vendredi 04 Octobre 2019 à 21:28:08

1230 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à vous tous.
De petites feuilles tombées des arbres ouvrent mon récit.
Lundi j'arrive à ma station de métro tout près de mon bureau et mon regard a été attiré par les arbres qui bordent l'avenue. Pas un ne perdait ses feuilles, c'était comme si l'automne n'avait pas commencé. Alors je prends une photo et je continue à me diriger vers la porte cochère de l'immeuble où se situe mon bureau.
J'y entre en même temps que ce salarié d'une autre entreprise que j'ai l'habitude de croiser et là nous nous saluons. Il m'avait vu m'arrêter pour la prise du cliché et nous voilà discutant de ce phénomène nouveau à cette date car il travaille depuis plus longtemps que moi dans cette avenue.
Il me confirme donc que cette année est exceptionnelle car les feuilles ne jaunissent pas et "nous refaisons le monde" le temps de la montée de l'ascenseur au 4ème étage : dérèglement climatique, pollution ..., tout y est passé le temps de nous séparer à son étage.
Il m'a dit, là je vous ouvrir la fenêtre de mon bureau et regarder de nouveau.
Quant à moi, arrivée au 5ème étage, puis montée par un escalier intérieur au 6ème, j'avoue que de la fenêtre de mon bureau je ne vois que des toitures en zinc.
Alors à quand les feuilles mortes.....
Je crois qu'une balade au parc des Lilas proche de chez moi s'impose, c'est à voir très prochainement.
Bon week-end.

Je vous lance un défi, celui de poster des photos d'arbres feuillus ou non de votre région en réaction à ma publication de ce jour. Qui le relèvera?

1262 appréciations
Hors-ligne
Transformation d un jour ou bien comment passer de rôle RH à celui d un chargé d informatique. 

Aujourd'hui, tout était à l envers. D accord, j ai dans mes attributions la  supervision des accès informatiques et création de compte. Oui. Je le fais régulièrement surtout au moment des embauches. 
Mais aujourd'hui, c est du 100%IT.
Changement de nom de famille suite à une erreur d orthographe. Modification et création de listes de distribution. 
Ouverture des accès à en lecture et écriture. Validation de demandes d autres collaborateurs. Détection de 3 comptes It d une salariée. De quoi devenir chauve ou voir ses cheveux devenir blancs, hihihihi. 
Heureusement, des jours comme ça, il n y en a pas beaucoup. 
Et c est dans ces moments là que l on apprécie vraiment son travail de fond. 
Alors, au lieu de râler, je me couche joyeuse de retrouver mes tâches habituelles dès demain matin. 
J espère que vous aussi, vous avez la joie de retrouver votre poste. 
En attendant je vous souhaite une bonne nuit reposante. 

1108 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à tous et à toutes !

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Tu vois, je n'ai pas oublié...
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Les souvenirs et les regrets aussi...
[1]

Enfin, samedi dernier, pour Joya, c'était plutôt le regret qu'elles ne se ramassent pas encore à la pelle...  Du coup, je me suis un peu demandé ce qui faisait tomber les feuilles et si leur chute était vraiment en retard cette année. Spoil : vous n'aurez pas toutes les réponses...

Ce qui a été le plus facile à trouver et le plus clair, c'est le rôle des feuilles. De ce que j'ai compris (je ne suis pas biologiste et encore moins botaniste), la feuille a deux rôles essentiels :
- la photosynthèse, qui implique la capture du CO2 de l'atmosphère et permet de synthétiser des glucides, réserve énergétique de l'arbre et base pour la fabrication des tiges et du tronc ; ce captage se fait à partir de pores microscopiques, les stomates, situés sous les feuilles : l'air capté est envoyé dans la sève où se produit la réaction ;
- la synthèse des acides aminés, tout aussi nécessaire à la survie de l'arbre, faisant la base pour la synthèse de toutes les protéines.
La feuille a aussi un rôle dans la remontée de la sève, grâce au phénomène d'évapotranspiration, toujours au niveau des stomates qui rejettent de l'eau en même temps qu'ils captent l'air. Cela entraine un phénomène d'aspiration de la sève, faisant remonter avec elle l'eau et les nutriments puisés dans le sol au niveau des racines.

Tout aussi clair, le rôle de la lumière, puisqu'elle est indispensable à la photosynthèse ; cette réaction implique l'absorption de photons pour apporter de l'énergie. Du coup, plus il y a de lumière, plus les stomates s'ouvrent pour utiliser cette lumière à plein.

Par contre, la feuille est nettement moins utile à l'arbre l'hiver : pas assez de lumière pour que les réactions se fassent efficacement. Pire, la préserver coûterait trop à l'énergie à l'arbre. Bilan énergétique défavorable : l'arbre préfère s'en débarrasser pour mieux en refaire au printemps.

Comment cela se passe-t-il ? Avec la diminution de la durée des jours, des capteurs photosensibles à la surface des feuilles se mettent à secréter de l'éthylène en abondance, donnant le signal à la fabrication par l'arbre de petits bouchons de liège à la base des feuilles, qui vont bloquer le passage de la sève. Privée de sève, la feuille se dessèche, la chlorophylle (base du vert des feuilles) se dégrade, ce qui explique le changement de couleur des feuilles. Et au premier coup de vent, la feuille morte s'envole. En gros, c'est un peu comme si la feuille s'était sacrifiée pour la survie de l'arbre.

Le problème, c'est que dans tout cela, n'est mentionné que l'évolution de la lumière. Or, aux aléas climatiques prés, cela ne change pas trop d'une année sur l'autre, la durée du jour étant liée à la rotation de la Terre autour du Soleil et à l'inclinaison de l'axe des pôles par rapport au plan de l'orbite terrestre... De plus, du moins en Ile de France, la météo n'a pas été particulièrement favorable ces dernières semaines. Et si seules les durées de jour et météo jouaient, nous devrions observer le même stade d'avancement partout en Ile de France... Or, force m'a été de constater que l'ambiance était déjà très automnale dès samedi dernier en vallée de Chevreuse, quand je n'ai commencé à observer un jaunissement timide des feuilles qu'en fin de semaine près de l'A86...

Alors pas mal de sites vont évoquer divers phénomènes pouvant jouer également sur le moment où les feuilles vont se faire harakiri à coup d'éthylène. Comme l'impact de grosses sécheresses qui pourraient mettre les arbres en retard dans leur constitution de réserves pour l'hiver. Du coup, l'arbre pourrait avoir besoin de travailler un peu plus tard dans la saison. Pareil en cas de printemps tardif.
Ou bien ils écriront : "Il faut deux conditions pour qu'une feuille tombe d'un arbre. La première c'est qu'il y ait moins de lumière, donc que les jours raccourcissent. La deuxième, c'est qu'il fasse plus froid." Or la différence de température entre le centre des villes et leur périphérie est un phénomène bien connu. Voilà donc la source de la différence d'avancée de l'automne. Mais je n'ai pas trouvé, à ce stade, d'explication sur comment les températures jouent sur le processus d'élimination des feuilles. Quant à savoir si la saison est vraiment en retard ?... Pas de réponse particulière, si ce n'est que c'est une question qui s'est déjà posée d'autres années, menant les internautes à toutes sortes de débats...

Que Joya se rassure : un dernier passage au parc du Luxembourg le montre clairement, l'automne pointe son nez ! Et les feuilles mortes ne tarderont pas à se ramasser à la pelle...


[1] https://www.youtube.com/watch?v=kLlBOmDpn1s

Dernière modification le samedi 12 Octobre 2019 à 13:43:12

1230 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à tous et à toutes.

Merci Fleur d'avoir posté cette photo.

Je suis au repos forcé depuis quelques jours et j'en viens à constater comme cela peut changer les habitudes.
Quand ma journée était réglée par "métro, boulot, dodo" (ce dernier point n'étant pas toujours vrai, je prenais un temps de prière au réveil avant de me rendre au travail et la méditation du chapelet du jour était réservée à ce long trajet en transports en commun.
Naturellement si je croisais une personne connue, nous discutions et j'arrêtais la méditation quelques minutes et la reprenais plus tard, lorsque nous nous séparions. Mais là me voici à la maison avec un décalage dans toute cette organisation mise en place depuis des années et devant me réorganiser des plages horaires diverses pour mon confort et ma nourriture spirituelle.
Je n'ai pas encore trouvé l'organisation top, mais le mois du Rosaire est un bon mois pour y parvenir avec l'aide de la Très Sainte Vierge Marie..
Bon week-end à vous tous et bon dimanche surtout avant la reprise.


1262 appréciations
Hors-ligne
Bonjour avec le sourire

Depuis quelques jours, j observe l attitude des voyageurs dans les transports. Pas parce qu elle a changé. Juste parce que je me suis rendu compte qu'ils réagissent différemment quand ils voient un sourire sur le visage de la personne en face. 
Alors, j ai décidé de sourire davantage. Et cela paie. 
Ce soir, je m assoies à  d une dame qui a priori craint le contact physique avec les autres (je ne sais pas comment c est possible quand on utilise les transports tous les jours). En tout cas, elle n a pas aimé que mon manteau touche le sien. Alors, je me suis "collée" vers le parois de la rame et en souriant je lui ai demandé si elle était assise confortablement. Et à ma grande surprise elle a répondu avec le sourire. 
Alors, je tâcherai de toujours sourire en chaque circonstances pour voir les gens joyeux en face. Quelle que soit la situation. 

Bonne soirée. En sourire 

1108 appréciations
Hors-ligne
Charade... Le retour !!!

Le proverbe ne dit-il pas jamais deux sans trois ?

Donc, aujourd'hui encore, je vous propose une charade ! Là, je vois déjà des marraines lever les yeux au ciel... La marraine Fleur pense-t-elle réellement que nous avons du temps pour ça ? C'est pas comme s'il y avait un DDM4 sur le feu... Au fait... vous avez pensé à vous inscrire ?

Donc, voilà :

Mon premier borde parfois le lit.
Mon deuxième est parfois aux canards.
Mon troisième fait l'objet d'une course en athlétisme.
Mon quatrième est un adverbe souvent nécessaire à la négation.
Mon cinquième est une préposition élidée devant un mot commençant par une voyelle.
Qui de mon sixième et de la poule fut le premier a largement fait gloser...
Mon septième est un palmipède qui vient compléter la basse-cour. Mais lorsqu'il est du Canada, c'est un adepte des longs voyages.
Si vous vous êtes égarés dans ces page, c'est que vous connaissez déjà mon tout...

Bon courage !

PS Normalement, elle est nettement moins difficile que la première charade... Enfin, j'espère bien...

1230 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Fleur,

J'ai trouvé mon tout et j'avoue avoir pris du temps : Les marraines de Foa.
Il sera quand même nécessaire que tu nous expliques la solution déjà proposée dans une précédente charade

Je vais vous partager ce poème que m'a écrit ma petite-fille hier.
Il pleuvait et elle ne voulait pas trop mettre le nez dehors et un petit rayon de soleil a suffi pour lui faire changer d'avis.

La pluie nous berce,
Comme une chanson.
Elle coule lentement,
sur notre fenêtre.

Le soleil est tendre,
Il nous réchauffe,
comme un manteau.
Il fait chaud ce matin,
car le soleil est dans le ciel.

Et quand le soleil et la pluie
se mélangent,
Les plus belles couleurs se mélangent
et ça fait un arc-en-ciel.

S.T 18 octobre 2019.

Bon week-end et profitez de vos proches  et bonnes vacances.



1262 appréciations
Hors-ligne
Chers tous,

Ces derniers jours, le soleil se fait attendre alors je partage avec vous quelques images de paysages d'automne. prenons un petit instant pour admirer et méditer la beauté de la nature, ses couleurs et reflets.









Belle journée à tous

1108 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à toutes et à tous,

Voilà donc la solution de la charade, qui était bien Les marraines de FOA, comme trouvé par Joya. Ben oui... nous ne sommes pas dans n'importe quelles pages...

Mon premier borde par fois le lit : lé
Un des sens de lé est chemin de halage... que l'on retrouve donc le long du lit de certaines rivières.

Mon deuxième est parfois aux canards... : mare
Pourquoi en essayant de voir comment vous proposer une mare ne m'est venue qu'une histoire de mare aux canards ?... Peut-être parce que je sentais déjà la basse-cour s'inviter dans cette charade?...

Mon troisième fait l'objet d'une course en athlétisme : haie
Pour la course de haies.

Mon quatrième est un adverbe souvent nécessaire à la négation : ne

Mon cinquième est une préposition élidée devant un mot commençant par une voyelle : d'

Qui de mon sixième et de la poule fut le premier a largement fait gloser : oeuf
Qui fut le premier de l'oeuf et de la poule ??? Sans doute les deux sont-ils apparus progressivement en parallèle dans ce lent travail de l'évolution ?...

Mon septième est un palmipède qui vient compléter la basse-cour. Mais lorsqu'il est du Canada, c'est un adepte des longs voyages : oie
Les oies du Canada sont des oiseaux migrateurs qui peuvent remonter jusqu'au nord du Canada et en Alaska, l'été, et redescendre jusqu'au Mexique l'hiver.

Ce qui donnait : lé-mare-haie-ne-d'oeuf-oie, soit les marraines de FOA !

1230 appréciations
Hors-ligne
Un bonjour à tous ,

Je viens de revoir des bijoux que j'aime très particulièrement sur le site de vente en ligne et je me suis attachée à ceci : "fait-main".

La main? Oui, la main! La main c'est le luxe! Mais qui donc croit encore à la main? Hermès, Chanel, GOA?
Sans ses mains, l'homme n'est rien, qu'il soit manuel ou intellectuel, tout y transite. Et quand l'homme ou la femme sont des artisans du luxe, la main est leur outil le plus précieux.
Le geste et le toucher s'apprennent en travaillant. C'est par la main que l'émotion se guide et débouche sur le détail qui change un vêtement, un bijou, un plat, un cristal, un sac.
La main prévient, la main avertit, il y a une petite erreur, une imperfection, un écart invisible, mais que la main a senti. Plus sensible que les yeux, elle signale un aspect trop sec, trop gras, elle dit ce que nul n'aperçoit.
L'artisan du luxe dialogue sans cesse avec ses mains et plus le temps passe, mieux elles lui parlent, plus elles lui enseignent le bon chemin. La main ne sait pas mentir, elle ne triche jamais.
L'artisan est l'héritier d'une tradition, mais il est aussi celui qui innove, qui améliore son geste à chaque instant.
Au fond, le travail à la main, n'est-ce pas la vraie définition du luxe?
Un grand bravo à notre chère Créatrice qui fait des merveilleux bijoux faits-main..
Bon week-end à chacune et chacun.

1262 appréciations
Hors-ligne
Bientôt la Toussaint.

Il y a partout cette belle habitude d aller se recueillir sur les tombes des proches et faire une prière. 

En Pologne, les familles se pressent pour nettoyer et fleurir les tombes. 

La fleur la plus répandue c est bien sûr la chrysanthème qui résiste au froid et au gel. 
Il est déjà arrivé qu à la Toussaint la neige tombe et s installe pour de bon.

En plus des fleurs, les visiteurs des cimetières déposent sur les tombes des veilleuses ou des neuvaines qui restent allumées pendant des heures, voire des des jours. 

Le soir, en traversant les villes et les villages, on peut reconnaître facilement les cimetière de loin car ces petites lumières formes un spectacle merveilleux. Qui permet de se poser un peu, se souvenir de ceux qui nous ont précédé, de méditer et prier. 

Bonne Toussaint à tous. 





Ce sujet est fermé, vous ne pouvez pas y répondre

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres